Bio

Aux commandes de (la) Fabrik Electric, Didier Bruchon produit et expérimente l’univers sonore. Passionné par la musique dite d’avant garde, il produit des pièces musicales et collabore avec des plasticiens, des cinéastes, des musiciens par la création de paysages sonores.

Par l’utilisation d’images vidéo comme support aux productions musicales, il se questionne sur les transformations de nos environnements, sur l’activité du quotidien des humains ainsi que sur la temporalité de nos actions.

Une partie de ces témoignages, en sons et en images, s’inscrivent dans la mutation de l’activité industrielle humaine. Ces productions peuvent prendre la forme de courts clips (2-3 minutes) augmentés d’une musique d’ambiance soulignant la singularité des images.

Les matières premières sonores de (la) Fabrik Electric sont des textures, des bourdons, des distorsions, des répétitions séquencées et des dissonances. Ces matières sont manufacturées à base de  synthétiseurs, captures sonores, cordes.

Collaborations et créations

Brunosphère (concert), TouKC (performance Live), Alex Jaques (musique), Aldi Music Discount (musique), Lari’ol (musique de film), Kim Flückiger (musique de film), Matthieu Grillet (paysage sonore), Masar et Dam Von Schmoke (film), Vincent Hänni (musique), Ultradieez (vidéo,musique), Atelier CO Voiret (musique de film)